2010 / 8 / 5






.
..



..

- 2 -






..
- 3 -




..
- 4 -





- 5 -



..
- 6 -





..


- 7 -




















:


Le joug de la passion phmre

1/

Il se rappelle du lieu et de son parfum, de son jasmin

Il se rappelle la tendresse de ses instants et de leur fragrance

Lclat au fond des yeux

Il fouille dans son intimit et la taquine

Labme le tente par son absurdit et son jeu infernal

Exactement, tel un condamn mort,

Subjugu par la passion phmre

Qui conoit ses choses

Sa perte confuse



2/

Afin de runir ta chevelure,

Il lui faudra une nuit doiseaux

Pour voir ton sourire,

Il lui faudra un verger de nues

Pour arriver ton haltement,

Il lui faudra une longue bise



3/

Il ne savait nullement que pleurer est un lys,

Dont les ptales se dispersent linstar de ses jours blmes et ternes



4/

Avec le caf du matin,

Il dissipe ses moments

Voit ses nombreux trpas

Et ses tentatives de vivre dans la brise froide



5/

Soleils fuyants au fond de ses yeux

6/

Il parle, comme sil recouvrait une toile allant vers la drive

Il parle, comme sil tenait la terre par le col et la faisait virevolter

Dans son sommeil il parle, comme sil peignait une obscurit

Puis une me qui illuminait la toile



7/

Tel un somnambule qui suit un spectre travers une pice froide et nue

Tel un profond oubli semblable la mort

Tel un esprit frle au fond de la nuit

Secouant la poussire des livres,

Sabreuvant dans un vin et un tabac

La toux et la lassitude

Il efface lobscurit qui tale sa froideur sur les murs

Tels les ombres dun sommeil pourchassant un spectre

Et de ses doigts coule le tabac de lattente